https://bdm.typepad.com > Ours Papillon

« Retour à Ours Papillon

e Le container pour relâcher l'ours Papillon

e Le container pour relâcher l'ours Papillon

Si certaines poules, assure-t-on, préfèrent les cages, il paraît maintenant difficile aux gestionnaires de la faune sauvage d’affirmer que l’ours tolère un collier. Sachons toutefois que nous vivons sous l’empire du bien : un ours qui refuse un collier pour son bien n’est-il pas un animal réactionnaire, et donc susceptible d’être retiré de ses forêts, déporté vers on ne sait quelle Sibérie concentrationnaire?

Assénons-le sans complexe, cet ours de légende, dont la vie en nos montagnes assiégées relève du miracle, a été traité ces jours-là en bête de laboratoire et même en délinquant ; n’est-ce pas en effet ce dernier que l’on autorise à recouvrer la liberté muni d’un bracelet électronique ! Pour ce qui est du laboratoire, on claironne partout que «Papillon » fut le premier ours béarnais à bénéficier d’une carte d’identité génétique grâce aux analyses effectuées au début des années 90 par l’équipe grenobloise de M. Pierre Taberlet.

Texte extrait de Les secrets volés de Papillon de Stephan Carbonnaux

Toutes les notes sur: Stephan Carbonnaux à la buvette des alpages

Lien permanent