Activités - Randonnées - Promenades

Programme 2016 des visites guidées dans la Réserve Naturelle de la Heid des gattes

Toutes les balades à la Heid des Gattes sont guidées par l'équipe de gestion de la réserve.

Heid-des-gattes-aywaille


Samedi 9 janvier : les pâtures de la réserve naturelle de la Heid des gattes
Tous ensemble, nous discuterons de l'intérêt biologique des pâtures non amendées. Nous escaladerons la réserve de Sougné à la Redoute. Aucun risque d'avoir froid. RV à 9h à l'église de Sougné. Retour vers 12h30.

Samedi 20 février : la réserve surnaturelle de la Heid des gattes
La balade mêlera contes et légendes avec des observations naturalistes ou géologiques surprenantes. RV à 9h à l'église de Sougné. Retour entre 12h et 12h30.

Samedi 2 avril : les forêts de la réserve naturelle de la Heid des gattes (1ère partie)
Nous découvrirons des forêts d'allures très différentes : une robineraie, une hêtraie, une chênaiecharmaie, une forêt de recolonisation sur le terril. RV à 9h au ministère des finances rue de la Heid à Aywaille. Apéro avec une elfique bien fraîche pour ceux qui le souhaitent au village de Sur la Heid. Pique-nique hors sac au belvédère Walter Fostier.

Samedi 2 avril : les forêts de la réserve naturelle de la Heid des gattes(2ème partie)
Après-midi, nous découvrirons encore des forêts d'allures très différentes : une érablière de ravin, une aulnaie-frênaie le long du p'tit ru, une boulaie de recolonisation dans l'éboulis, une aulnaie marécageuse au pied de la falaise, une chênaie sessiflore sur la crête, une ripisylve le long de l'Amblève. RV à 14h au belvédère Walter-Fostier. Retour entre 16h30 et 17h au ministère des finances. Vous participez le matin ou l'après-midi ou toute la journée, comme vous voulez.

Samedi 21 mai: les oiseaux de la réserve naturelle de la Heid des gattes
Plusieurs guides nous mèneront par petits groupes à l'écoute et à la rencontre des oiseaux de la réserve, de leur chant, de leur vie.

Samedi 2 juillet : les fruitiers de la réserve naturelle de la Heid des gattes
En parcourant la réserve, nous observerons poiriers et pommiers sauvages, merisiers, prunelliers, chataigniers, alisiers, noisetiers, cornouillers mâles, noyers, néfliers, sureaux noirs, ronces, framboisiers, groseillers à grappes ou à maquereau, myrtilles... RV à 9 h à l'église de Sougné. Retour entre 12h et 12h30.

Samedi 8 octobre : les fougères et les champignons de la réserve naturelle de la Heid des gattes
Tout en observant une dizaine d'espèces de fougères, nous examinerons attentivement les champignons et discuterons de leurs rôles majeurs dans la nature. RV à 9h à l'église de Sougné . Retour entre 12h et 12h30.

Samedi 22 octobre : gestion à la Heid des gattes
Tous ensemble, nous travaillerons une demi-journée afin d'offrir à la réserve des opportunités d'encore augmenter sa biodiversité. Pour info, contacter JM Darcis au 049/ 9367942 ou 0498/515010 ou jmdarcis@yahoo.fr

Samedi 26 novembre : les mousses de la réserve naturelle de la Heid des gattes
Les mousses occupent tous les milieux de la réserve : la pierre, le bord de l'eau, le talus forestier, le chemin, les arbres, les grumes... Ensemble, nous découvrirons quelques espèces et constaterons qu'elles sont souvent assez spécifiques des milieux qu'elles colonisent. RV à 9h à l'église de Sougné. Retour entre 12h et 12h30.

Renseignements : www.heiddesgattes.be


La Chapelle Sainte-Anne des Pouhons à Harzé

Randonnées - Promenades 

La chapelle Sainte-Anne des Pouhons est un petit sanctuaire de style roman érigé en 1524 par Collienne de Neuforge. Elle  est placée sous le patronage de Saint-Remacle et de Sainte-Anne. Cet un humble édifice quadrangulaire d'une quinzaine de mètres de long possède un toit à double pente ardoisée est surmonté d'un petit clocheton. Elle constitue le seul vestige d'une seigneurie qui comprenait plusieurs villages, des forges, ainsi que les mines de fer proches.

Chaque année à la Saint-Hubert, en novembre, on y célèbre la messe et la chapelle est visitable lors de cet événement. 

Chapelle sainte-anne pouhons harze
Le terme "pouhon" provient du wallon "pouhî" signifiant "puiser". Le pouhon est une source d'eau minérale pouvant être ferrugineuse ou saline ou bien encore alcaline ou sulfureuse.

Cette source, selon son importance donne parfois naissance à un ru, voire même à un ruisseau. C'est le cas dans le Bois du Pouhon à Harzé, là où est établie dans un écrin de verdure la mystérieuse chapelle Sainte Anne...

Le temps du fer

La construction de la chapelle remonte au 16e Siècle (1524). Il faut savoir qu'au 15e Siècle déjà, l'industrie du fer était une activité très répandue à différents endroits du territoire de la commune d'Aywaille. De nombreuses forges et fourneaux virent le jour dans plusieurs villages et plus précisément là ou coulait l'eau nécessaire à leur fonctionnement (les soufflets servant à activer les feux des fourneaux étaient actionnés au moyen d'une roue hydraulique).

Avec le développement de toutes ces activités, les populations s'étaient densifiées aux alentours de Harzé, Nonceveux ou encore Quarreux et souhaitaient disposer d'un lieu de culte afin de satisfaire à leurs obligations chrétiennes.

Le maître des forges, Collienne de Neufforge, dit "des Pouhons", avait établi ses ateliers le long de ce ruisseau. Cet écuyer, seigneur de Warge et de Crossée, était un industriel puissant qui possédait plusieurs établissements C'est lui qui prit l'initiative de faire construire la chapelle tant réclamée.

Dédiée à Sainte Anne et à Saint Remacle, elle allait porter le nom de "Chapelle Sainte Anne des Pouhons". Le 4 septembre 1524, le Prince-Evêque Érard de la Mark en approuva la fondation. La chapelle fut construite à côté de la demeure du très riche industriel. Celle-ci fut ensuite démolie en 1862.

Pieux et prévenant, Collienne de Neufforge attribua une habitation au recteur de la chapelle pourvu qu'il s'engagea à dire - ou à faire dire - quatre messes basses par semaine ainsi qu'une messe dominicale. Chaque nouveau recteur devrait ensuite, impérativement et à perpétuité, être un membre de la famille "de Neufforge".

En 1782, la chapelle était dans un état lamentable, laissée à l'abandon. L'état menaçant de ce que l'on pouvait appeler "ruines" plaida en la faveur de l'abandon de la célébration des offices. L'Archidiacre du Condroz pris la sage décision de les y interdire et les populations locales durent alors se tourner vers l'église de Harzé ou vers la maison vicariale des Pouhons.

La chapelle fut entièrement restaurée en 1789 mais la pratique du culte n'allait guère durer puisque survint l'occupation de notre pays par les troupes françaises. Et chacun sait que cette occupation véhiculait avec elle une véritable déchristianisation du peuple. La chapelle fut donc une nouvelle fois fermée.

Après l'occupation française, la chapelle fut réouverte et les offices reprirent. La messe dominicale fut encore dite jusqu'en 1925, date à laquelle on mit fin aux offices religieux tant ce petit bâtiment sombrait dans l'oubli, tombant en ruines.

La petite église de Houssonloge fut alors construite, à l'initiative de Messire Edgard de Potter d'Indoye, châtelain de Harzé. Tous les objets de valeur ornant la chapelle Sainte-Anne furent transférés à l'église de Houssonloge. La chapelle était une nouvelle fois laissée à l'abandon et il n'en fallut pas davantage à Dame Nature pour qu'elle reprenne possession des lieux rendant ainsi l'accès à cet édifice quasi impraticable.

La Renaissance

Dis années plus tard, en 1935, le Gouverneur de la Province de Liège, Louis Pirard, pris des dispositions pour faire remettre en bon état la route menant à la chapelle. Le culte y fut alors rétabli. Au cours de cette même année 1935, le docteur Louis Thiry fut l'initiateur d'une confrérie visant à rendre un peu d'intérêt à la chapelle. En 1937, après avoir une nouvelle fois été restaurée, la chapelle Sainte-Anne fut classée par la commission des Monuments et des Sites. La décision de son classement sera confirmée par la suite grâce à un arrêté de l'Exécutif de la Région Wallonne en date du 20 novembre 1986. L'intérieur de cet humble édifice est constitué d'une imitation d'autel style renaissance en bois peint, de deux tableaux récents représentants des scènes de la Passion, d'un chemin de croix lithographié et d'une statue moderne de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus.

La toiture de la chapelle a fait l'objet d'une restauration en 2003 et est d'une qualité exceptionnelle. Les matériaux utilisés sont des ardoises de la Vallée de la Lienne.

Chaque année, le dimanche le plus proche de l'Armistice (11 novembre) et ce depuis 1973, on célèbre dans la chapelle la fête de Saint-Hubert au cours de laquelle plusieurs dizaines de chevaux et d'attelages mais également des chiens de toutes races viennent y recevoir la bénédiction. Des sonneurs de trompes animent cette manifestation à l'issue de laquelle on distribue du pain béni aux animaux présents.

Dans une clairière bien aménagée, située quelque peu avant la chapelle, on peut participer à un barbecue géant où se retrouvent bon nombre des participants présents lors de la cérémonie religieuse.

Soulignons le fait que ce rituel est organisé par l'Association des Amis de la Chapelle Sainte-Anne des Pouhons (*). Cette organisation reçoit également l'assistance de l'Association Régionale de Tourisme Équestre de la Province de Liège.

Source : Agenda mensuel de la Fédération du Tourisme de la Province de Liège (novembre 2004, Anne Exteen).
(*) asbl les Amis de la Chapelle Sainte-Anne des Pouhons, 086.43.36.05

Sur la carte des promenades de la Commune d'Aywaille :

  • Le circuit pédestre n° 55 : Ernonheid - Chapelle Sainte-Anne - Paradis - Ernonheid forme une boucle de 8,4 km.
  • 5 ou 6 autres boucles plus courtes ou plus longues sont possibles autour de la Chapelle, de Paradis ou des bois de "La levée" (en suivant les traits bleus en pointillés ou le chemin de grande randonnée (GR AE)

Chapelle-sainte-anne


Spa - Promenade des Artistes

Spa Promenade des artistes edmond xhrouet
Spa - Promenade des Artistes

Le nom de la promenade des artistes vous indique à quel point ce parcours a été peint, gravé, dessiné et photographié.

Vous pourrez également y visiter l'arboretum ainsi que quelques pouhons isolés dans la forêt. Durée: 2h - Balisage : Losange Bleu.

Au carrefour du faubourg de Neubois est situé la source de la Sauvenière, prenez à droite le chemin des Fontaines qui vous mène à la source de la Reine dissimulée dans les bois à gauche. Un peu plus loin, vous trouverez un petit ruisseau, la Picherotte, qui descend vers Spa. Voilà, le sentier qui longe le vallon escarpé, parsemé de rochers et ombragé d'arbres magnifiques, a été baptisé la promenade des Artistes.

Marchez sur les pas des visiteurs les plus célèbres de la charmante ville thermale de Spa.

( Télécharger le document PDF Spa promenade des artistes)


Promenade du Ninglinspo

NinglinspoLe Ninglinspo est un des cours d'eau de Belgique les plus rapides avec une pente moyenne de 8 %.

Le Ninglinspo est un ruisseau de Belgique, affluent en rive droite de l'Amblève faisant donc partie du bassin versant de la Meuse. Il se jette dans l’Amblève en amont de Remouchamps (Aywaille) dans les environs de Quarreux en province de Liège. Le site du vallon du Ninglinspo est classé patrimoine immobilier exceptionnel de la Région wallonne.

Le Ninglinspo s'écoule entre Vert-Buisson (commune de Theux) et Sedoz-Nonceveux (commune d’Aywaille). Torrentueux, il contourne d'énormes blocs de quartzite, façonnant çà et là un ensemble de « cuves » ou « bains » successifs aux noms évocateurs comme le bain de Diane, le bain de la Loutre, le bain d'Hermès, le bain des Naïades, le bouillon (ou cascade) de la Chaudière (ruisseau affluent du Ninglinspo), le bain du Cerf ou encore le bain de Vénus.

Sur les 3 km de son cours, le Ninglinspo dévale de l'altitude de 420 m à l'altitude de 170 m, soit un dénivelé de 250 m, ce qui en fait un des cours d'eau de Belgique les plus rapides avec une pente moyenne de 8 %. Il se jette dans l'Amblève qui vient de franchir les Fonds de Quareux.

Le vallon du Ninglinspo a été entièrement aménagé pour des promenades balisées. Le sentier de grande randonnée GR 15 suit aussi les rives du Ninglinspo. Il est possible en temps normal pour les plus téméraires d'emprunter à pied le sentier proche du ruisseau en changeant souvent de rive par des passerelles aménagées mais il existe aussi un chemin plus paisible qui suit le cours d'eau d'un peu plus loin.

Un parking se trouve près de l'embouchure du Ninglinspo avec l'Amblève en contrebas de la N633 Aywaille–Trois-Ponts.

En savoir plus sur la Promenade du Ninglinspo.

Le Ninglinspo est accessible en transports publics depuis l'arrêt Nonceveux-Ninglinspo (bus 42a).
Il est possible d'effectuer un circuit pédestre en suivant successivement le Ninglinspo, la voie de la Porallée, le Chefna et les Fonds de Quareux (environ 13 km).

 


La Heid des Gattes

La Heid des Gattes constitue le versant sud abruptement creusé par l'Amblève du tige le plus méridional du Condroz.

Joubarbe aywailleDu haut de la falaise, vous contemplez le massif ardennais, la Calestienne, la dépression schisteuse de la Famenne et le relief vallonné du Condroz.

La réserve naturelle de la Heid des Gattes est une magnifique réserve d'une soixantaine d'hectares. Elle appartient à la commune d'Aywaille et est administrée par l'ASBL "Ardenne et Gaume". Une paroi rocheuse préservée subverticale domine la rive droite de l'Amblève entre Remouchamps et Aywaille. C'est sa flore exceptionnelle qui fait la réputation internationale de cette belle falaise. Des plantes très rares mais surtout des associations végétales inédites poussent sur un grès à ciment calcaire finement stratifié exposé plein sud.

La réserve englobe également les carrières voisines du Goiveux et de la Falize ainsi qu'un espace de forêts et de bocages voisins. La plupart des associations végétales intéressantes ont colonisé les carrières. Une grande diversité d'amphibiens se reproduit dans les mares au pied de la paroi. De nombreux reptiles, dont le Lézard des murailles et la Coronelle lisse fréquentent les éboulis. Un grand nombre d'insectes thermophiles, parfois peu communs, grouillent dans les pelouses et se chauffent sur les affleurements rocheux. Plus spectaculaires, le Faucon pèlerin et Grand duc d'Europe règnent sur le site.