6 septembre 2014: rassemblement en faveur des bouquetins avec Ségolène Royal

Hautes-Alpes: Une louve blessée soignée, le préfet Besnard s'en occupe

Une jeune louve pesant une dizaine de kilos a été retrouvée blessée dans les Hautes-Alpes. Elle est soignée ans une clinique vétérinaire. Le préfêt Pierre Besnard à nouveau sur la selette.

Interrogé par L’e-media 05 , le préfet Pierre Besnard a confirmé l’information, sans être en mesure de préciser le lieu, la date à laquelle l’animal a été retrouvé, ni les circonstances dans lesquelles cette louve a été blessée. Il a par ailleurs indiqué que le pronostic vital de l’animal était engagé.

Actuellement, aucune information ne permet de savoir comment cette louve a été blessée et recueillie.Le préfet indique que, si la louve survit, elle ne sera pas relâchée en pleine nature. « D’une part, cela nécessiterait une décision de la ministre de l’Ecologie, après une enquête publique », explique . (NDLB: Et pourquoi pas ? Par peur de la r

Premières autorisations de prélèvement dans des départements récemment recolonisés par le loup

Les préfets de la Meuse et de la Lozère publient les premiers arrêtés de prélèvement de loups en dehors des Alpes.

Lozère : autorisation de prélèvement d’un loup Cette autorisation, publiée dans un arrêté du 28 août est valable un mois et permet le prélèvement d’un loup sur les communes de Châteauneuf de Randon, Arzenc de Randon, Pierrefiche et Chaudeyrac. Le tir pourra avoir lieu de jour comme de nuit. Cette décision est justifiée par le préfet par "la persistance des attaques sur un troupeau malgré la mise en œuvre de tirs de défense et en raison des contraintes subies par cet éleveur qui ont des répercussions sur sa santé". Un loup avait été photographié en Lozère en juin 2012. Un arrêté de tir de défense avait été publié en septembre 2012 et un loup y avait probablement été braconné en janvier 2013.

Alpes-Maritimes: une louvette abattue sur la commune de Guillaumes

Une jeune louve d'environ 12 kg a été tuée dans le cadre d'un tir de prélèvement prévu par arrêté préfectoral sur la moyenne vallée du Var (communes de Beuil, Pierlas, Guillaumes, Ilonse et Puget-Rostang).La chasse était supervisée par l'office national de la chasse et de la faune sauvage, selon un communiqué de la préfecture des Alpes-Maritimes.

La louve a été prélevée le vendredi 29 août en début de soirée sur le territoire de la commune de Guillaumes, dans le haut pays niçois, au lieu-dit « Barzes ». Il s’agit, vu son poids, d’une louvette née cette année, probablement âgée d’environ 3-4 mois, un âge ou les louveteaux ne chassent pas encore...

Nouvelles entrées du 2ème trimestre 2014

Nouveaux acteurs ou nouvelles rubriques à la Buvette des Alpages...

Acteurs

  • (UMP, députée européenne)
  • (éleveuse en Ariège, employée ASPAP)
  • (UC, sénateur de la Haute-Savoie)
  • (président FNSEA)
  • (biologiste italien, spécialiste du loup)
  • (conseillère régionale PACA, EELV)
  • (EELV)
  • (éleveur à Bagnères-de-Bigorre)
  • (UMP)
  • (FNE)
  • (député UMP de la manche)
  • (écrivain, essayiste, conférencier et journaliste)
  • (Riziculteur en camargue)
  • (vice président de FERUS)
  • (Conseillère Régional PACA, EELV)
  • (journaliste)
  • (Président FDC Bas-Rhin, Chasseur)
  • [berger, Yéti05]

Laurent Garde et les "ravages" des loups

"Quatre cents loups font des ravages dans nos campagnes". c’est le titre d’un article (1), signé Eric de La Chesnais paru dans le figaro.

« On note une très forte recrudescence cette année de la population de loups en France », révèle Laurent Garde, directeur adjoint du Cerpam (Centre d'études et de réalisations pastorales Alpes Méditerranée). L’ONCFS a t-il publié de nouveaux rapports alarmants ? Non. Quelle étude montre une « très forte recrudescence » qui serait supérieure à celles des années précédentes ? D’où Laurent Garde tire-t-il ces nouvelles informations ? De nulle-part, c’est du vent, destiné à effrayer le français moyen. Le lien en bas de page « Les loups bientôt aux portes de Paris » est à ce titre révélateur. Oui, le loup « a fait son apparition dans cinq nouveaux départements cette année et

Le monde sauvage peut-il vraiment mettre de côté la moitié de la planète au profit de la vie sauvage ?

L'éminent biologiste, spécialiste de l'évolution, E.O. Wilson propose une vision audacieuse pour sauver la Terre d'une extinction de masse d'ampleur cataclysmique : retrancher la moitié de la planète pour la placer sous une protection permanente au profit des 10 millions d’autres espèces.

par Tony Hiss (1)

"Les batailles sont là où l'on a du plaisir", dit E.O.Wilson, le grand biologiste spécialiste de l'évolution, "et là où les avancées les plus rapides sont faites". Nous étions assis dans les rocking-chairs surdimensionnés d'un cottage au nord-ouest de la Floride avec deux vastes porches et un litre et demi de glace au beurre de pécan dans le congélateur, le péché mignon de Wilson. Il m'avait invité là pour voir ce qu'il considère comme une approche nouvelle de l'Environnement

Etablir une communication entre humains et prédateurs

Les grands prédateurs que sont l’ours, le loup et le lynx sont de nouveau en progression en Europe. Ceci engendre des conflits de plus en plus fréquents entre l’Homme et l’animal – surtout dans l’espace alpin. Une coordination entre les états peut contribuer à une cohabitation harmonieuse.

Poursuite, destruction de leur habitat naturel et diminution de leurs proies ont conduit à un recul important des populations d’ours, de loups et de lynx dans l’espace européen. Les grands prédateurs reviennent cependant peu à peu. Ils réussissent de plus en plus souvent à reconquérir d’anciens habitats. Des projets de déplacement et de réintroduction ont connu un certain nombre de succès régionaux. Désormais dans chacun des 21 Etats membres de l’UE vit au moins une espèce de prédateur. L’espace alpin, qui est d’une grande importance pour la diversité des es

La méthode de travail des chiens de berger décodée ?

Compliqué pour un seul chien de berger de veiller sur un troupeau d’une centaine de moutons récalcitrants ? Il lui suffit de mettre en oeuvre «deux règles simples», un modèle mathématique qui pourrait aisément s’appliquer à des robots, assurent des chercheurs.

C’est grâce au système de navigation par satellites que les scientifiques ont finalement réussi à comprendre le fonctionnement des chiens de berger. Jusqu’alors, ils n’avaient aucune théorie satisfaisante pour expliquer leur faculté à déplacer aussi efficacement un groupe d’animaux indisciplinés dans la même direction.Andrew King, biologiste à l’université galloise de Swansea, a commencé par équiper de harnais GPS un chien de berger (une femelle de race Australian Kelpie) et un troupeau de brebis mérinos. Il a ensuite observé le comportement des uns et des autres dans une prairie

Des bisons en Ariège ?

J'ai fait un rêve...

par Frédéric VigneNon, je ne me prends pas pour Martin Luther King; ce serait à la fois présomptueux et mensonger de ma part. Ceci étant, je m'autorise moi aussi à pratiquer le rêve éveillé. Cette discipline paradoxale, en fait, combine les audaces du rêve et la prise en compte du monde dans lequel je vis. Elle combine l'espérance sans laquelle rien n'est envisageable et la lucidité sans laquelle rien n'est réalisable.Il ne s'agit pas davantage d'un objectif à court terme comme on les aime tant dans notre societé de l'instantané et du jetable, ou le retour sur investissement rapide et l'horizon électoraliste sont à peu près les seules lignes d'horizon discernables. Inutile de jeter l'opprobe sur le voisin, nous tombons tous, sans exception, dans ce travers.Donc, disais-je en titre, j'ai fait un rêve. Oh

Vautour percnoptère empoisonné : la LPO porte plainte !

Le 28 juin dernier, un Vautour percnoptère a été retrouvé mort par un exploitant agricole sur la commune d'Arthez d'Asson dans les Pyrénées-Atlantiques.

Un insecticide interdit en France

Des analyses toxicologiques ont été réalisées afin de connaître la cause de sa mort. Les résultats sont sans équivoque : l'oiseau est mort des suites de l'ingestion d'un insecticide interdit à la vente et à l'utilisation en France depuis décembre 2008.Cette même substance avait déjà utilisée en 2009 et 2012 sous la forme d'appâts empoisonnés dans l'Aude provoquant la mort de 2 vautours percnoptères, de 8 Vautours fauves et de 1 Milan noir. Les rapaces nécrophages, témoins de la qualité des milieux qu'ils fréquentent, sont doublement exposés : par l'ingestion directe de l'appât empoisonné et par l'ingestion des animau

CIPRA: Lettre ouverte pour la protection de l'ours brun dans les Alpes

Lettre ouverte aux Ministres de l'Environnement des États alpins et au Gouverneur de la Province autonome de Trente, Ugo Rossi

Mesdames, Messieurs,

Les Alpes représentent une riche biodiversité qui revêt une importance stratégique pour le continent européen. Durant ces dernières décennies, grâce aussi aux efforts de certains gouvernements et ONG, les Alpes ont connu un repeuplement des grands prédateurs, précédemment disparus de vastes zones.

Il s’agit sans doute d’un phénomène positif, vu l’importance des grands prédateurs pour la régulation des effectifs du gibier herbivore. Par contre, c’est un grand défi pour tous les Etats alpins, car la coexistence entre grands prédateurs et activités touristiques, zootechniques et agricoles dans l’espace alpin n’est possible que si les Etats alpins agissent de manière concertée pour déve

Ariège: de l'obligation d'être transparent et constipé pour les ours

Gérard Pujol a vu l'ourse, demande un "effarouchement" et menace : "Si ces mesures ne sont pas prises, quelque chose il y aura"...

Pastoralisme as usual

Gérard Pujol n’est pas un inconnu à la Buvette des Alpages :

  • En mars 2009, il avait avec , et la déposé une “requête en annulation pour excès de pouvoir du ministre de l'écologie et du développement durable d'introduire cinq ours slovènes dans les Pyrénées”, requête qui avait été par le Conseil d'Etat !
  • En janvier 2014, il avait était été convoqué à la gendarmerie de Saint-Girons pour être entendu à propos des violences et autres excès commis dans l’histoire du où la préfête Nathalie Marthien avait dénoncé « les individus qui ont accueilli de manière déplorable des agents, qui grâce à leur sang

Bon les jeunes on compte sur vous (vidéo)

Comment augmenter la productivité de son troupeau?

Et cela ne se passe pas en Afghanistan ...

Le loup, que je rêve d’entendre hurler un jour

Douce nuit, est le titre français d’une étonnante nouvelle de Dino Buzzati. Dans sa maison silencieuse, le mari tranquillise sa femme, qui vient de faire un cauchemar. Il lui montre, par la fenêtre, combien la soirée est sereine, combien le jardin est en paix. Cette paix est une illusion. Le jardin est le théâtre de violences proprement inhumaines dans les petits peuples discrets de la pelouse et des massifs : une taupe vient de croquer un grillon, un hibou d’empoigner un crapaud, les insectes s’entretuent…Je pensais à cette histoire en découvrant, l’autre matin, le léger bombement témoignant qu’un campagnol avait tracé sa galerie tout le long du rang de pois semés la veille dans mon merveilleux potager et mangé toutes les graines. Et en constatant, sur les feuilles de basilic rongées jusqu’à l’os, l’efficacité des limaces.

J’ai la réputation d’aimer la nature. Je

Décryptage d'un argument fallacieux

« Avoir 460 brebis et ne sortir que 33 200 € en produit, mieux vaut aller à la pêche ! »

Note de la Buvette: Une note un peu "technique", par Marc Laffont

Voilà une affirmation qui fleure bon la bobo-écologie citadine ayant perdu tout libre-arbitre…D’ailleurs, seuls « ces gens là » pourraient tenir des propos aussi méprisants à l’égard de « ceux qui les nourrissent, alors qu’ils sont bien contents de manger du gigot d’agneau de temps en temps. » Pas de doute : ce type d’assertion condescendante ne peut provenir que de la deep-ecology coupée des réalités.Oui… sauf que non : ces propos ont été rédigés lors de la consultation relative aux arrêtés fixant un quota… pardon… un plafond de loups à liquider… pardon… à prélever en France, presque partout, presque tout le temps et de préférence n’importe com

L'ours pourrait aider dans la recherche contre le diabète

par Ingrid SANCHEZL’homme n’est pas la seule espèce animale à souffrir de nombreuses maladies. Une récente étude a démontré que l’ours brun souffrait lui aussi de diabète. Sauf que pour l’ours, ce diabète est réversible et naturel. L’étude est surprenante.Une étude réalisée par Lynne NELSON et Heiko SANSEN, de l’Université de Washington, et dont les résultats ont été publiés en début du mois d’août dans la revue « Cell Metabolism » , aurait mis en évidence un état naturel et réversible du diabète chez l’ours brun d’Amérique du nord.

L’ours et le diabète : une étude surprenante

L’étude a portée sur les Grizzlys pendant un an. L’ours étant un animal qui hiberne l’hiver, il a besoin pour cela de faire beaucoup de réserve de graisse, raison pour laquelle il peut pratiquement doubler son poids, pouvant emmagasiner jusqu’à 20