La bulle de l'éradication des loups hybrides a fait pffff

En France, c'était le coup du siècle, l'occasion unique pour flinguer tous les loups, ces "bâtards" hybrides

Fin novembre , Louis Dollo, « la vigilance du réseau des éleveurs », soulève ce qui pour lui devait être un scoop gros comme une maison : les loups sont des bâtards!

Nous sommes pourtant habitués aux faux scoops et aux lancés par Louis Dollo. C’est immédiatement le buzz! Sans relecture ni analyse, les associations ultra-pastorales et les politiciens locaux ) se ruent sur ce « nouveau scandale » et l'utilisent, sans peur du ridicule, comme alibi pour demander la destruction systématique et complète des faux-loups puisqu’il n’y aurait donc pas de vrais loups en France. Malgré ce concert de hurlements, la convention de Berne adopte « la recommandation hybrides

Défendre les animaux ce n'est pas dédaigner les hommes

"Ainsi, sous l’initiative de certains députés animalistes et militants dogmatiques de la cause animale et de la sensiblerie, des députés ont voté ce 25 juin 2014 un amendement punissant les actes de cruauté contre les animaux sauvages, et non plus seulement les animaux domestiques. Au-delà de l’image, cela crée un risque dangereux pour tout un ensemble d’activités légales en France, de la chasse à l’élevage ou au cirque, que le flou de cette notion risque de restreindre voire supprimer, grâce aux inévitables recours contentieux dont se sont fait les spécialistes les associations dites écologistes. (...) C’est la vision dogmatique simpliste de la sanctuarisation vitrifiée de l’espace rural qui est malheureusement retenue et non une approche intégrée équilibrée reconnaissant l’apport important des vraies forces vives des territoires ! Ainsi, le gouvernement (...) laisse la

Matthieu Ricard et la bienveillance envers les animaux

Après son best-seller Plaidoyer pour l'altruisme, Matthieu Ricard, docteur en génétique cellulaire et moine bouddhiste, publie ce qu'il décrit comme une suite "logique et nécessaire" : un Plaidoyer pour les animaux, en librairie depuis le 9 octobre.Les questions relatives aux traitements que nous infligeons quotidiennement aux animaux prennent progressivement une place dans le débat public. Paradoxalement, les chiffres de la production animale pour la consommation humaine augmentent significativement chaque année, en raison de la demande croissante des pays émergents.

Inférioriser les animaux pour mieux les dominer

La raison? Principalement la perception même que nous avons des animaux d'élevage et l'omnipotence de l'Homme sur ceux qu'il dévalorise arbitrairement, qu'il s'agisse d'animaux humains ou non humains. Matthieu Ricard note que, rep

L’Institution patrimoniale du Haut Béarn va perdre deux communes historiques

Borce et Etsaut ont décidé de quitter le Syndicat mixte du Haut Béarn.

Le 21 novembre dernier, la commune de Borce a voté par huit voix pour, deux contre et une abstention, sa volonté de quitter le syndicat mixte qui gère l'Institution patrimoniale du Haut Béarn (IPHB), présidé par Jean Lassalle. Jeudi dernier, c'était au tour du Conseil municipal d'Etsaut. Une délibération motivée par les conclusions du bureau d'études Planète publique. « Notre commune souhaite un recentrage du syndicat sur l'agropastoralisme considérant que sa mission de protection des espèces, tel que l'ours est un échec total. »Jean-Claude Coustet, le maire élu en 2014 à la suite de René Rose, qui ne cache pas son penchant politique à gauche, ne veut pas « la mort de l'IPHB » mais une réorientation. « Depuis la mort de Cannelle, aucune mesure en faveur

Indemnisation des dégâts de loups: la Suisse donne l'exemple

Le taux d’iode serait-il supérieur dans les Alpes en Suisse que de l'autre côté de la frontière française ? Ce communiqué du Service des forêts et de la faune du canton de Fribourg le laisse penser : les indemnités pour des attaques de loup ne seront versées, dès 2015, que si les mesures de protection sont appliquées correctement pour l'ensemble des troupeaux situés dans le périmètre de prévention.

Le nombre de moutons tués en 2014 a augmenté, passant à 37 animaux contre 23 en 2013. Ce nombre reste toutefois plus bas que celui de 2011 (63 moutons) et 2012 (55 moutons). Toutes les attaques ont eu lieu dans le périmètre de prévention défini dans le Concept loup du canton de Fribourg. Au total 17 chiens de protection de troupeaux ont été utilisés sur 8 alpages du canton.Les membres du groupe de coordination loup Fribourg se sont rencontrés le 26 no

Ours: Ségolène regarde comment bien faire les choses

Ségolène Royal répond aux associations sur une radio locale : «Pour l'instant, ce n'est pas décidé. On regarde comment bien faire les choses pour qu'il y ait une bonne cohabitation entre les activités humaines qui sont quand même prioritaires par rapport à la vie sauvage qui doit aussi être respectée, mais dans un juste équilibre entre les activités humaines et la vie sauvage».Pour Alain Reynes, directeur de l’ADET: « C'est déjà plus nuancé que son discours à Cauterets en août dernier, puisqu'elle avait expliqué qu'il fallait donner la priorité au pastoralisme, et qu'on ne réintroduirait pas d'ours là où il y avait du pastoralisme : or il y en a partout dans les Pyrénées. Cela signifiait donc : zéro réintroduction ! Mais la ministre n'a pas l'air de savoir qu'ici dans le Massif, on travaille sur la cohabitation entre l'ours et le pastoralisme, et que ça marche ! Non seu

Ours : Royal dilemme Faudra-t-il attendre le 1er avril

Communiqué Ferus et Pays de l’Ours-Adet

Ours : Ferus et Pays de l’Ours – Adet mettent Ségolène Royal devant ses responsabilités : « Si elle ne fait pas le bon choix, nous saisirons les tribunaux… »

Ségolène Royal va bientôt devoir choisir : restaurer la population d’ours dans les Pyrénées ou continuer à ne rien faire et laisser la situation se dégrader encore.


Pourtant, la situation est claire :

  • L’ours brun est une espèce protégée, prioritaire au niveau européen, ce qui implique une obligation de protection en France ;
  • Toutes les études sont formelles : l’ours brun est « en danger critique d’extinction » en France. Aucun des deux noyaux de population n’est viable, celui des Pyrénées occidentales étant même condamné à très court terme ;

Françoise Degert et l'association Territerra au secours de Dollo

Un appel aux dons pour Louis DOLLO

Il fallait s'y attendre. Depuis les éleveurs condamnés pour le saccage du village d'Arbas, chaque condamnation en justice des exactions des ultrapastoraux fait l'objet d'un appel à la générosité pastorale.

La journaliste Françoise DEGERT, proche de Jean Lassalle et des ultrapastoraux lance cette fois un appel aux dons pour Louis DOLLO condamné à 6.000 € pour diffamation. Cette journaliste réinvente la définition de la diffamation : "des frais de justice avoir osé s’attaquer aux écolos"."Pour la défense des éleveurs, des derniers paysans, des territoires L’information est un levier indispensable à la compréhension du monde et à la prise de décisions. Elle passe de moins en moins par la presse qui dépend des forces économiques et se con

La réponse des naturalistes à la bergère

Le journal Le Monde vient de publier une tribune cosignée par un groupe de scientifiques spécialistes en biologie, accompagnés de naturalistes et de protecteurs de la nature. Certains d’entre eux représentent des associations faisant partie de CAP Loup. Cette tribune est une réponse à celle publiée le 13 octobre dernier dans le journal Libération, qui était complètement à charge contre le loup.

Plaidoyer pour des écosystèmes non désertés par les loups

Le texte intitulé « Plaidoyer pour des écosystèmes non désertés par les bergers » paru dans le journal Libération le 13 octobre 2014 plaide pour une régulation forte du loup. Cet article, signé par des spécialistes des sciences humaines et de l’agronomie, met l’accent sur la sauvegarde des éleveurs dont la profession serait mise en danger par les déprédations du loup sur

Ferus demande à Valls la création du délit d'incitation à destruction des espèces protégées

Courrier de FERUS à Manuels, Valls, premier ministre, le 12 décembre 2014.En 2013, nous avons alerté à trois reprises votre prédécesseur sur la nécessité de parfaire le statut des grands prédateurs en créant un délit pénal contre l’incitation à destruction des espèces protégées. Nous avons averti Monsieur Ayrault de l’évolution des menaces contre les ours mais aussi contre les activités professionnelles sur le thème de l’ours. Nos lettres sont restées sans réponse. Nous en sommes aujourd’hui en Ariège à « Mort aux écolos ».Respecter nos engagements internationaux ne se limite pas à compter les grands prédateurs. Il faut assurer aux espèces de bonnes conditions de vie dans leur habitat naturel et pour commencer rétablir l’ordre et faire respecter la loi républicaine.Laisser véhiculer via les médias des propos tels que « ça va se passer comme en haute

Cap Loup demande pour la troisième fois à rencontrer Ségolène Royal

Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage

Après deux courriers du 7 juillet et du dernier, restés sans réponse à ce jour, les associations de CAP Loup écrivent une nouvelle fois à la Ministre de l’écologie pour solliciter un rendez-vous.

(Appuyez notre demande en continuant à diffuser et faire signer : déjà 55.000 signatures mais nous pouvons faire encore mieux ! Merci à tous).Le courrier de CAP Loup envoyé le 10 décembre à Ségolène Royal Objet : Renouvellement d’une demande d’audience pour la remise d’une pétition favorable au loupMadame la Ministre,

Nous vous avons adressé le 3 juillet, puis le 7 novembre dernier, deux courriers présentant notre souhait de pouvoir vous rencontrer, afin de vous remettre en main propre une pétition ayant désormais recueilli plus de 55 000 signatures en faveur d’une

Un deuxième ourson pour Fadeta?

Cette photo automatique a été prise le 1er novembre 2014 dans le Val d'Aran, dans le secteur où a été trouvée Auberta au printemps dernier.

Il pourrait s'agir de Fadeta, sa mère, avec un autre ourson qui serait alors la soeur ou le frère d'Auberta, morte dernièrement.

Il faudra attendre pour savoir si les analyses génétiques comfirment ce deuxième ourson 2014 pour l'ourse Fadeta.

Lire aussi

  • Les actualités de l'ourse
  • Les actualités de l'ourse

Tags et tronçonneuse en Ariège

C'est le mot Nature qui doit gêner...

La maison du Vallier est une auberge, un gîte d’étape située à Les-Bordes-sur-Lez, au sein de la réserve naturelle du Mont Valier, dans le département de l’Ariège, là où la Nature prend tous ses sens.

Annie et Bernard gèrent ce lieu de calme et de confort où la gastronomie rime avec terroir, bref un endroit où l’on s’occupe plutôt de la sauvegarde du Patrimoine d’Ariège-Pyrénées, ce qui devrait plaire à ceux qui ont créé une association dont les statuts vont dans ce sens, si vous voyez ce que je veux dire…Et pourtant… Est-ce à la suite d’un soir de beuvrie? Sont-ce les mêmes que ceux qui ont incendiés la voiture des voisins d’, coupable de compter des histoires sur les ariégeois qui n’aiment pas l’Ours? Dans ce département, des brutes épaisses continuent à sévir en toute impunité, dans ce cas avec d

Convention de Berne: la recommandation hybrides a été adoptée

La recommandation a été adoptée mais retouchée par rapport au texte initial : on ne parle plus d'accorder une protection aux hybrides, mais de mettre en œuvre les moyens d'éviter que des loups ne soient tués par erreur.

"Le projet d’extension de la convention de Berne aux hybrides du loup qui se prépare en ce moment à Strasbourg, est grave et dangereux. Dangereux non seulement pour nous qui sommes déjà tellement malmenés par les loups, mais aussi pour notre pays, pour nos enfants. Les éleveurs demandent qu’on abatte immédiatement ces chiens-loups par mesure de précaution, y compris au-delà des quotas, y compris sur le territoire des parcs nationaux !"

Les paragraphes 3 et 4 ont été modifiés

Avant

3. d’interpréter les interdictions énoncées dans la deuxième phrase de l’Articl

A propos de l'affaire des loups bâtards en France

Tu pousses le bouchon un peu trop loin, Maurice...

par Johan Timmer, correspondant de la Buvette des Alpages aux Pays-Bas

Ces derniers jours, la presse regorge d'articles concernant la présence de génome du chien dans la population ouest-européenne de loups. Pour certains, c'est un prétexte pour qualifier tous les loups d'Italie, d'Espagne et de France de "bâtards", qu'il conviendrait d'éradiquer, au grand complet, plutôt que de les protéger. La commisision européenne envisage de demander aux états de vérifier cela et d'éliminer les individus manifestement croisés. Cela supposerait une campagne de capture de grande envergure et de passer l'ADN de tous les individus au crible. Quel état en a les moyens?Je me suis demandé si cette éventuelle présence de génome canin a pu passer inaperçue :

  • lo

L'administration tue tellement de loups
 qu'elle n'en parle plus

Il n’y a plus de respect des lois, plus de protection de notre faune sauvage, plus de raison.

Communiqué de presse ASPAS du 4 décembre 2014 Un loup mâle de 25 kilos a été abattu le 19 novembre dernier à Caussols (Alpes-Maritimes). C’est le quatrième loup officiellement tué dans le département et le 14ème au niveau national en 3 mois seulement. Curieusement, le préfet n’a pas communiqué l’information alors qu’il le fait habituellement, comme l’impose le Plan national loup… Aurait-il des choses à cacher ?Quand c’est flou, il y a un loup : sur le terrain, il ne s’agit plus de protéger les troupeaux, mais bien de chasser le loup où qu’il soit, alors qu’il s’agit d’une espèce protégée. Un seul exemple : le 20 novembre, l’ASPAS, Ferus et One Voice qui avait autorisé l’abattage de 4 lou

Luigi Boitani à propos des loups hybrides

Luigi Boitani : "Prétendre que tous les loups sont des hybrides est une idiotie, nous n'avons pas un seul cas d'hybridation dans les Alpes".

Extrait de "Wolves: Behavior, Ecology, and Conservation" de L. David Mech and Luigi Boitani

Le chien domestique

L’espèce la plus proche du loup est le chien domestique (Canis familiaris). Un examen des séquences mitochondriales effectué sur 140 chiens et 162 loups a montré que le loup gris était l’ancêtre le plus probable du chien (Vilà-1997). Récemment, ce résultat a été confirmé dans une étude portant sur 650 chiens et 38 loups eurasiens (Savolainen-2002). Ces analyses contredisent donc les précédentes théories suggérant que le chacal pouvait être impliqué dans cette ascendance (Lorentz-1954, Coppinger et Schne